La découverte de l’or et sa transformation

L’histoire de l’or

C’est le métal le plus précieux et le plus convoité au monde. Découvert à l’âge du cuivre, l’or est alors utilisé pour la confection de parures et de petits objets. Quelques siècles plus tard, les Égyptiens en feront le métal et la monnaie des puissants. Il fait aujourd’hui partie de nos vies et nous l’utilisons pour créer des lingots ou en bijouterie. Découvrez son parcours, depuis les mines exploitées dans les terres les plus reculées du monde, jusqu’à votre boutique favorite.

Et l’Homme découvrit l’or

On trouve sa trace dans les fabrications dès le néolithique, et on sait que son exploitation est vite devenue importante. Jusqu’à l’Antiquité, on s’en servait essentiellement pour confectionner des bijoux, puis l’or devint monnaie et fut utilisé pour le commerce international. Sur notre continent, le statère grec a longtemps fait référence et la première monnaie gauloise s’en est inspirée. Les Celtes ont en effet beaucoup compté dans l’histoire du métal précieux : ils étaient réputés pour leurs mines aurifères et attisaient la convoitise. Pour ne pas laisser tant de richesses aux mains de l’ennemi, ils allèrent même jusqu’à combler quasiment toutes les exploitations lors des conquêtes romaines.

De nos jours, l’or est principalement récolté dans les mines, mais l’orpaillage illégal (extraction dans les cours d’eau), si néfaste à l’homme et à l’environnement, reste une source d’approvisionnement importante.

L’extraction minière

Son histoire remonte à presque aussi loin que celle de l’or lui-même, mais les méthodes ont bien évidemment évolué. L’exploitation des mines répond désormais à de nombreux protocoles et repose sur des techniques modernes. En voici les étapes :

-recherches géologiques pour trouver un sol prometteur ;

-forage du sol pour effectuer des analyses poussées et déterminer si son exploitation sera intéressante ;

-construction des infrastructures. Les routes, les bureaux, et le site de la mine sont créés, ce qui peut prendre plusieurs années ;

-extraction du minerai ; premier traitement sur place. Il diffère selon la qualité du métal extrait et permet de le transformer en or pur ;

quand la mine n’a plus rien à offrir, le site est remis en état, c’est désormais la règle.

-Raffinage et transformation : l’or devient bijou

Le métal traité est ensuite envoyé dans les ateliers des fabricants d’or. Au fil des siècles, on a inventé de nombreux protocoles pour purifier le précieux métal, et aujourd’hui, on atteint une pureté de 99,9 %. Pour se faire, on lui fait subir deux traitements. La chloration, durant laquelle il est fondu et mélangé à du chlorure pour enlever le reste des métaux étrangers. L’électrolyse pour finir de le purifier. Il est alors prêt à être transformé en lingots ou en bijoux.

On ne peut toutefois pas utiliser l’or pur pour la confection des objets précieux, car il est naturellement mou. On le mélange donc à un alliage, comme le cuivre ou l’argent, ce qui permet également de créer des métaux aux couleurs différentes, comme l’or rose. Le carat est alors l’unité de mesure qui permet de savoir quelle proportion d’or se trouve dans le métal qui a servi à confectionner le bijou.