Quel est le lien entre l’or et le pétrole ?

Quel est le lien entre l’or et le pétrole ?

Ce sont deux matières premières indispensables à notre économie. Leurs cours sont scrutés par les professionnels des marchés, et des experts ont même parfois déclaré qu’ils étaient étroitement liés. Qu’en était-il alors et qu’en est-il aujourd’hui ? Quel est le lien entre l’or et le pétrole ? Nous avons plongé dans l’histoire des marchés boursiers pour tenter de répondre à la question.

La fin des accords de Bretton Woods

Sans entrer dans les détails, ces accords ont été signés en 1944, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils visaient à rétablir un système financier international stable et à reconstruire les pays touchés par le conflit. Ainsi, jusqu’en 1971, les dollars étaient convertibles en or et le métal jaune était la monnaie d’échange entre les États. Mais suite à la crise de l’époque, le président américain Nixon décida d’y mettre fin. Il souhaitait redresser son pays, quitte à froisser les amitiés internationales. Le dollar perdit alors de sa valeur et le prix du pétrole grimpa. Il fut rapidement suivi par l’or, dont le cours était désormais fixé par les marchés. En 1981, lors d’une allocution à Harvard, Raymond Barre, qui avait alerté sur la situation 10 ans plus tôt, fit un bilan sans concessions : si on avait gardé l’or comme monnaie internationale, le prix du pétrole serait resté stable.

Or et pétrole en période de crise : 2009 et coronavirus

2009 est une année de récession. Le monde est en crise. Les licenciements se font par dizaines de milliers, les entreprises ferment et les dettes s’accumulent. Le cours du pétrole chute de façon vertigineuse. L’OPEP tente de limiter les pertes en baissant la production mondiale de pétrole, mais les prix s’effondrent ; la situation inquiète d’autant plus qu’on ne sait pas quand on en sortira. Le cours sera maintenu bas afin de relancer l’économie. Le métal jaune, lui, reprend son rôle de valeur refuge. La période est instable, et le cours de l’or grimpe.

2020 voit le monde plongé dans une crise sanitaire mondiale. Le pétrole perd 70 %, puis 40 % de sa valeur, on peut dire qu’il subit la crise de plein fouet. Certains affirment qu’il ne s’en remettra pas. Les stocks sont pleins, les demandes sont faibles, et certains considèrent même que cette situation va donner un coup de pouce à la transition énergétique. De son côté, l’or se porte à merveille. Son cours a connu des hausses historiques tout au long de l’année, et s’il a baissé depuis, il reste à un prix très élevé.

Quel est le lien entre l’or et le pétrole ? S’ils semblaient liés par la conjoncture économique très particulière des années 70, ils ne sont plus aujourd’hui que deux matières premières étroitement surveillées des marchés boursiers. L’or noir est-il mort ? L’or jaune va-t-il encore surprendre les plus optimistes des experts ? L’avenir nous le dira. Il ne faut toutefois pas oublier que ni l’un ni l’autre ne sont éternels : les réserves s’affaiblissent, et un jour prochain, il n’y en aura plus. Serait-ce finalement là leur lien ?