Quelle est l’imposition de l’or physique en Suisse ?

Quelle est l’imposition de l’or physique en Suisse ?

Le pays est connu pour sa fiscalité parfois avantageuse, le métal jaune est-il concerné ? La réserve de valeur vedette de ces dernières années est un investissement intéressant quoiqu’il arrive, mais nous nous sommes demandés si elle n’était pas un peu trop taxée. Quelle est l’imposition de l’or physique en Suisse ? Nous faisons le point sur la TVA et sur l’impôt sur la fortune, et vous allez voir que certains de nos voisins ont de quoi nous envier.

En Suisse, l’or est exonéré de TVA

La législation est la même dans toute l’Europe : l’or physique d’investissement n’est pas soumis à la TVA. Sachez d’ailleurs que ce n’est pas le cas pour l’argent ! En détail, cela concerne :

  • les monnaies en or émises par les États ;
  • l’or brut ou bancaire ;
  • les lingots et les plaquettes ;
  • les alliages qui contiennent 2 % ou plus du métal précieux ;
  • les alliages en platine qui sont composés de plus d’or que de platine ; 
  • Les déchets des ateliers d’orfèvrerie et les prothèses dentaires. 

De plus, aucune opération qui porte sur l’or n’est soumise à la TVA en Suisse. Même l’affinage et la livraison appliquent le taux 0 %. Notez que l’or papier est également concerné par cette exonération en Europe.

Bien évidemment, les produits en or transformés ou ouvragés, comme les médailles, les bijoux ou les plaquettes sont imposables au taux normal.

Imposition de l’or physique en Suisse

Tout résident suisse doit déclarer les pièces et les lingots qu’il possède. En effet, l’or physique d’investissement est pris en compte dans le calcul de l’impôt sur la fortune. Vous devez donc vous renseigner auprès de votre commune, car la fiscalité peut changer selon le canton. Nous tenons toutefois à vous rassurer : la taxation helvétique sur le métal précieux est connue pour sa légèreté. Les locaux en profitent autant que les étrangers qui n’hésitent pas à venir en Suisse pour investir et entreposer leur or physique dans les banques du pays.

Vendre son or en Suisse

Quelle est la fiscalité de l’or ? Contrairement à certains de ses voisins, notre pays propose un système très simple concernant son achat et sa revente. En France, par exemple, la vente d’or physique dispose d’une taxe forfaitaire, les plus-values sont lourdement taxées, et les investisseurs doivent donc faire de savants calculs pour savoir comment déclarer leurs transactions et choisir l’option la plus avantageuse. En Suisse, même la revente du métal n’entraîne aucune taxation. Cette fiscalité ne concerne évidemment que les résidents. Si vous êtes étrangers et que vous souhaitez vendre votre or dans notre pays, vous devrez payer une taxe de retour chez vous. Notez que nous ne sommes pas les seuls à privilégier l’investissement dans l’or physique. La Belgique, l’Allemagne et le Luxembourg ont mis en place des systèmes similaires sous certaines conditions.


L’imposition de l’or physique en Suisse est donc très simple… et très avantageuse ! Aucune TVA n’est à payer, quelle que soit la transaction. Les résidents qui possèdent de l’or doivent simplement le déclarer pour le calcul de l’impôt sur la fortune. Cet article vous a rassuré et vous souhaitez revendre votre or ? C’est notre spécialité. Contactez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.