Un retour à l’étalon-or est-il possible ?

Un retour à l’étalon-or est-il possible ?

Il fait partie de l’histoire économique mondiale, et il est régulièrement cité en exemple. Un retour à l’étalon-or est-il possible ? Dans cet article, nous revenons sur ses principes et son histoire. Nous vous donnons des pistes pour comprendre ce qui est en jeu et vous aider à vous faire votre propre idée sur la question.

Définition et histoire de l’étalon-or

Qu’est-ce que l’étalon-or ? C’est un système monétaire basé sur le métal précieux : chaque pays fixe le cours de sa monnaie en fonction de la valeur d’une once d’or. Nous pourrions par exemple imaginer que le franc suisse en or serait à 200 CHF l’once, le dollar à 15 $ l’once, etc. La politique monétaire des États est donc contrainte par leurs stocks d’or, et l’émission de monnaie est par conséquent limitée. Un tel système empêche l’inflation et évite l’accroissement du crédit et de la dette. Par contre, il ne correspond pas toujours à la réalité économique. Ainsi, prix et salaires évoluent lentement et la monnaie n’est pas en mesure de soutenir les périodes de dépression et de forte croissance.

L’étalon-or a connu 3 grandes périodes :

1871-1914. C’est la mise en place du système international. La Suisse l’adopte en 1873 et les États-Unis en 1900. S’il est dominé par le Royaume-Uni et sa livre sterling, il fonctionne plutôt bien.

1919-1939. La Première Guerre mondiale met fin à l’étalon-or international. L’inflation qui survient ensuite ralentit son retour. C’est une période de flottement.

1944-1971. Après la Seconde Guerre mondiale, les accords de Bretton Woods sont signés. Ils marquent le retour du système et la domination du dollar américain. Le président Nixon y mettra fin en 1971 afin de redresser son pays.

Retour de l’étalon-or : possible et envisageable ?

Si ce système monétaire a eu des inconvénients, il avait bien des avantages, et certains économistes estiment qu’il devrait être remis en place. En 1965, le gouvernement français l’a même sérieusement envisagé, associé à « des mesures de complément et de transition ». L’idée est même revenue plus récemment dans les médias à la suite de la nomination de Judy Shelton comme candidate à la présidence de la banque centrale des États-Unis. Dans un monde qui fonctionne grâce aux dettes et aux crédits, cette économiste, qui fut conseillère de Donald Trump, est une fervente partisane du retour à l’étalon-or. Elle le considère à même de stabiliser la monnaie et d’empêcher certains pays de manipuler leur valeur. Elle ne pourra toutefois pas tenter de mettre à bien ce projet, puisque le Sénat américain a bloqué sa candidature en novembre 2020.

Il a marqué l’histoire de l’économie mondiale, ce n’est donc pas étonnant si le retour de l’étalon-or est régulièrement évoqué. Solution miracle ou nostalgie ? S’il semble capable de stabiliser le système monétaire international, il a toujours fini par être abandonné et ça n’est peut-être pas pour rien. Son retour soulèverait également de nombreuses questions : comment définir le cours ? Durabilité du système ? Qu’en serait-il des pays qui refuseraient de l’intégrer ? Cet article vous aura toutefois fourni de quoi creuser un peu plus la question