La légende du train nazi

Le monstre du Loch Ness polonais

Saviez-vous qu’un convoi mystérieux avait traversé l’Europe en 1945 pour disparaître dans une région polonaise occupée par les Allemands ? La légende du train d’or nazi nourrit les fantasmes des chasseurs de trésors depuis cette époque. Il contiendrait de l’or, des tableaux et des richesses volés aux Juifs, aux musées et aux palais du continent. C’est donc à Walbrzych que les investigations se concentrent et il y a quelques années, des chercheurs ont surpris le monde entier en annonçant qu’ils avaient enfin découvert le Loch Ness polonais. Où se cachait le convoi mythique, pourquoi la Basse-Silésie, quels autres trésors les Allemands ont-ils pillés… voici quelques-unes des questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

La légende du train d’or nazi

On sait que les Allemands ont pillé de nombreux musées et collections privées et le mythe d’un convoi exceptionnel est né après la guerre. Il est supposé avoir transporté l’or et les œuvres d’art volés aux Juifs. On dit même qu’il contiendrait des biens dérobés au palais de Saint-Pétersbourg. Il n’en fallait pas plus aux chasseurs de trésors pour enquêter depuis plus d’un demi-siècle.

Walbrzych en Basse-Silésie : le grand projet de QG de Hitler

Cette partie de la Pologne était contrôlée par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale et elle devait devenir une base importante de leur armée. Hitler voulait en faire un QG et un refuge et il fit construire un réseau de tunnels de plusieurs kilomètres sous le château de Ksiaz. Les entrées étaient systématiquement détruites pour ne laisser aucune trace. Ce projet, baptisé « Riese », n’a jamais été terminé. Aujourd’hui, nombre de tunnels restent inexplorés, c’est donc l’endroit parfait pour imaginer l’existence d’un train légendaire chargé d’or et de trésors ; d’autant qu’on raconte que c’est dans la région qu’il a été vu pour la dernière fois.

L’annonce de la découverte du train mythique

Quand deux chercheurs annoncèrent en août 2015 l’avoir localisé, le monde entier retint son souffle. Un an plus tard, après à peine deux semaines de fouilles, ils durent reconnaître leur erreur, non sans continuer d’affirmer que le train mythique était caché quelque part dans la région. Ils s’étaient basés sur les images d’un géoradar qui dévoilaient une ombre longue de près de 120 mètres. Des scientifiques les avaient prévenus que c’était probablement autre chose, mais ils avaient persisté et ils sont finalement tombés sur une simple couche d’argile, reste de la présence d’un glacier, il y a bien longtemps. La bonne nouvelle, c’est que l’annonce des chasseurs de trésors a attisé la curiosité des touristes, venus en nombre explorer la ville, sa forêt et ses tunnels. Si le train reste un mystère, la petite cité de Walbrzych, bien mal en point depuis la fermeture des mines dans les années 90, a su tirer profit de l’attrait tout particulier pour sa région.

Un autre train marqua l’histoire de la résistance française

Il n’en reste pas moins que la Seconde Guerre mondiale a été marquée par les pillages et on sait que les trains transportant des richesses culturelles ont traversé l’Europe. Ainsi, un convoi de plusieurs wagons contenant des objets de grande valeur fut intercepté par les Américains en 1945. Un autre train marqua, cette fois-ci, l’histoire de la résistance française. Il contenait des toiles de maître pillées dans les musées de la ville de Paris. Une conservatrice de l’Orangerie alerta les soldats de la résistance qui attaquèrent le convoi à Aulnay-sous-Bois. Le même jour, les Alliés libéraient la capitale. Pas loin de 300 tableaux furent sauvés. Ce fut aussi une lourde perte pour l’armée allemande qui aurait pu s’enrichir de près de 1 milliard de Reichsmarks d’or avec la revente de ce trésor culturel.


La légende du train d’or nazi n’a donc pas encore été résolue. A-t-il simplement existé ? Il continue en tout cas d’alimenter les fantasmes des chasseurs de chimères. L’occasion aussi pour nous de découvrir un nouveau mythe autour de notre métal précieux favori. L’or attise les convoitises depuis toujours et il n’y a pas un trésor légendaire qui n’en contient pas.