Quelles sont les propriétés de l’or ?

Quelles sont les propriétés de l'or?

Vous le savez, l’or est un métal précieux et recherché. Valeur financière sûre et composant très utilisé en bijouterie, il a également de nombreuses propriétés qui font qu’il est toujours plus présent dans notre quotidien. Réelles ou supposées, voyons ensemble quelles sont les propriétés de l’or.

Les propriétés physiques et chimiques de l’or

Si nous avions déjà abordé le sujet d’un point de vue mathématique, nous allons aujourd’hui voir certaines de ses caractéristiques physiques et chimiques. Elles nous aideront à mieux comprendre pourquoi on l’exploite dans tant de domaines.

  • Son point de fusion est à 1064 °C, il peut donc être utilisé dans de nombreux alliages.
  • Vous le savez sûrement, mais l’or est un excellent conducteur d’électricité et de chaleur. C’est pour cela que nous le retrouvons dans de nombreux composants électroniques comme les ordinateurs ou smartphones.
  • C’est un métal mou et très malléable. On peut par exemple transformer 250 g d’or en 30 m de ruban. C’est avec ce genre de ruban qu’on fabrique les feuilles d’or utilisées en art et en cuisine.
  • C’est un métal inaltérable. Grâce à sa composition atomique, il ne peut pas se mélanger à l’oxygène et ne peut donc pas s’oxyder. 
  • Il est résistant à la plupart des produits chimiques. Seule l’eau régale – ou eau royale – peut le dissoudre. C’est un mélange d’acide chlorhydrique et d’acide nitrique notamment utilisé par les négociants en or. C’est parce qu’elle a la particularité de dissoudre les métaux nobles qu’on lui a donné ce nom.

L’or en médecine

En plus de ces propriétés physiques et chimiques très utiles à son exploitation, l’or serait un anti-inflammatoire puissant pour traiter les différentes formes d’arthrose. Il stimulerait également le système digestif et serait un formidable partenaire dans la lutte contre le vieillissement. 

C’est toutefois à l’échelle de la nanoparticule qu’il intéresse réellement certains chercheurs. Il serait très efficace dans la détection et la destruction des cellules cancéreuses et les recherches se poursuivent pour mettre à profit ces caractéristiques dans la lutte contre le cancer. Pour faire simple, à cette échelle, l’or est actif et à la faculté de se fixer aux cellules malades. Ainsi repérées, on pourrait les brûler de façon sélective. On envisage également la possibilité de greffer des cellules tueuses à des nanoparticules d’or pour sélectionner et détruire les cellules malades.

Soins esthétiques, cuisine… l’or est partout

L’or aurait décidément toutes les vertus. Ce serait un formidable antioxydant qui aiderait à la régénération cellulaire. C’est du moins ce que pensent certaines marques de soins cosmétiques qui n’hésitent pas à investir dans la recherche pour la création de crèmes et masques composés de nanoparticules d’or. Nous l’avons vu, c’est à cette échelle que le métal est actif et il est alors suffisamment petit pour traverser la peau. Comme l’or reflète la lumière, ces produits apportent un effet bonne mine au teint.

C’est également pour l’esthétique qu’on le retrouve en cuisine. Les mêmes feuilles d’or utilisées en art et en orfèvrerie sont déposées sur les gâteaux, les bonbons de chocolat et les plats gastronomiques pour une touche de couleur luxueuse terriblement tendance.

Réelles ou fictives, l’or a de nombreuses propriétés. Si certaines semblent extraordinaires, comme celle de se fixer aux cellules cancéreuses, d’autres peuvent paraître dérisoires. D’autant plus qu’on sait que l’or est une ressource qui manquera dans quelques dizaines d’années. Par quoi remplacerons-nous alors ce métal si précieux ?